Once Upon a Time – Série TV

250px-Once_Upon_a_Time_Logo.jpgSérie en cours de diffusion (j’ai vu 16 épisodes sur les 22 de la première saison), “Once Upon a Time” est une bonne surprise, je dirais même que c’est ma série préférée du moment…

250px-Once_Upon_a_Time_Logo.jpgSérie en cours de diffusion (j’ai vu 16 épisodes sur les 22 de la première saison), “Once Upon a Time” est une bonne surprise, je dirais même que c’est ma série préférée du moment.

“Once Upon a Time”, qui se traduit par “Il était une fois”, est basé sur l’univers des comptes de fée tous confondus (Disney, Grimm…), voila le synopsis d’allociné : De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C’est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu’elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin la méchante Reine, qui n’est autre que l’impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l’effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c’est l’espoir de toute une communauté amnésique qui renaît…

Coté acteur/actrice, on retrouve dans le premier rôle Jennifer Morrison (Docteur House) accompagné d’autres acteurs moins connu comme Ginnifer Goodwin (Big Love) ou Lana Parrilla (pleins d’apparitions dans diverses séries) ou beaucoup plus comme Robert Carlyle (Stargate Universe récemment, mais surtout The Full Monty) ou Émilie de Ravin (Lost) qui fais une apparition dans 2 épisodes.

L’histoire se concentre donc sur Emma qui est amené dans la petite ville de Storybrooke par son fils qu’elle avait abandonné il y a 10 ans. Elle y découvre, en tout cas son fils le pense, que toutes les personnes de cette ville sont des personnages de contes de fée (y compris elle-même qui se trouve être la fille de Blanche-neige et du Prince charmant) coincés dans le “monde réel” à cause d’un sort lancé par la méchante Reine.

Chaque épisode se concentre sur l’un de ses habitants (personnages secondaires ou principaux) dans le “monde réel” et dans l’univers de cote de fée. Et je dis bien l’univers et pas les univers, car tous les contes de fées sont regroupé est s’entrecroise tout en étant plus ou moins revisité (et oui, il y avait 8 nains avec blanche neige et pas 7, mais je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler). Cette liberté prise par rapport aux histoires que l’on connaît est agréable, et parfois surprenante (Le chaperon rouge par exemple).

La transition entre les 2 mondes est elle aussi toujours agréable et fluide, tout et bien pensé et réalisé. De nombreuses références aux contes de fées sont présentes dans StoryBrooke (Les pommes pour la reine, le chaperon rouge travail dans un restaurant typique américain nommé “Mère-grand”…), j’en ai vu un grand nombre, mais j’ai certainement du en raté tellement il y en a. Il est parfois possible de deviner à quel personnage correspond une personne grâce à ses références avant de le voir à l’écran (dans un épisode suivant parfois).

La série est un succès aux US, la saison 1 qui devait comporter 13 épisodes s’est vue rapidement rallongé de 9 épisodes (après seulement 2 épisodes diffusés) pour devenir une saison “classique” de 22 épisodes grâce à ses audiences meilleurs que prévues. Une saison 2 sera très probablement diffusée, même si je n’ai pas encore vu de confirmation (j’espère que ça ne va pas être comme Terra Nova…).

Pas encore de date, ni de chaine défini pour la diffusion en France.

once-upon-a-time-abc-tv-show.jpg

once-upon-a-time-episode-7-la-ba.jpg

2 comments
  1. Voici l’article tant attendu !!
    Tu as su tout résumé sans trop spoiler même si j’aurai préféré que tu garde la surprise sur qui et qui. Fort intéressant comme série, je l’ai conseillé à ma copine qui va la découvrir ce week end. 😉

  2. Personnellement j’ai décroché pendant le pilot, j’ai trouvé mou et le côté conte de fée un peu gnian gnian.
    La série semble connaître un bon succès, peut-être retenterai-je de la regarder, mais visiblement ça n’est pas pour moi.

Comments are closed.