[Test] Concrete Genie – PS4

Développé par Pixelopus et disponible en exclusivité sur PS4 au prix de 30€, Concrete Genie est un jeu d’aventure et de peinture.

Dans la peau de Ash, un jeune garçon aimant dessiner, nous allons explorer la ville de Denska touchée par une marée noire et squattée par une bande de 5 jeunes harcelant Ash. Même si il peut les éviter en se baladant sur les toits, une malencontreuse rencontre avec eux va tout changer.


Envoyé sur le phare, Ash va faire la rencontre d’un être étrange et obtenir un pinceau magique qui va lui permettre de peindre les murs de la ville pour éradiquer la marée noire, mais aussi pour créer des génies afin de l’aider à progresser.

Si la première partie du jeu est plus calme voir contemplative avec la réalisation de nombreux dessins vivants à travers la ville pour combattre la marée noire, la seconde est plus mouvementée avec un peu de combat contre les génies pervertis par la marée noire. Les combats ne sont pas exceptionnel, mais ont le mérite de faire varier la gameplay et de faire explorer les lieux déjà visiter d’une autre façon. Dans tout les cas, la maniabilité est très bonne et seuls quelques sauts m’ont posé de soucis.

Le plus gros point noir du jeu est sa durée de vie. il faut environ 6 heures de jeu pour l’aventure principale, mais il restera encore 2-3 heures de jeu pour compléter la collecte de croquis et autres. Même si le jeu n’est vendu “que” à 30€, c’est un peu juste, surtout que l’aventure est tellement plaisante que l’on en redemande !

Graphiquement, le jeu est magnifique (aussi bien sur PS4 que PS4 Pro – testé avec les deux), que ce soit l’ambiance, les dessins de Ash, les effets de particules et de lumière. Une vrai réussite !

Au final, Concrete Genie est une exclusivité PlayStation à ne pas rater avec son contenu poétique et son histoire attachante malgré la durée de vie un peu courte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *