[Avis] Salle 4DX avec le film Venom – Brumath (Strasbourg)

Alors que la première salle 4DX a ouvert à Paris il y a plus d’un an, en voici enfin une dans ma région à Brumath (au nord de Strasbourg). C’est au complexe de Brumath que Pathé Gaumont a ouvert une nouvelle salle 4DX il y a peu (ils en ont presque 30 en France aujourd’hui), et j’ai eu la chance d’avoir été invité à voir le film Venom pour découvrir les sensations de cette “nouvelle” technologie.

D’abord, parlons rapidement du film. Je ne suis pas fan du multi-verse de Marvell, mais heureusement, ce film est à part et il n’y a pas besoin de le connaitre pour comprendre l’histoire. Il n’y a pas non plus besoin de connaitre le personnage issue de Spider-Man, car pas araignée ici, Venom est sorti de son contexte originel et il n’y a aucune référence à Peter Parker (et l’action ne se passe même pas à New-York) au grand dam de certains fans de la licence (personnellement je ne connais que le Venom du film Spider-man 3, donc cela ne m’a pas gêné qu’il soit utilisé dans une histoire solo).

L’histoire est au final assez basique, et a du mal à démarrer lors du premier acte qui s’avère un peu lent après l’action des premières minutes. Heureusement cela s’accélère lors des 2 autres actes, et surtout à la fin. Par contre ne vous attendez pas à trop autre chose que de l’action bien mené, car à coté de cela les personnages peinent à obtenir notre empathie et seules les pointes d’humour entre Venom et son hôte Eddie Brock parviennent à rehausser le tout.

A voir si vous êtes fans des blockbusters action de “super-héros”, même si vous avez raté les autres films Marvell. D’ailleurs dans la grande tradition de ces films, un caméo de Stan Lee est présent, et un séquence post-générique également ne laissant aucun doute sur une suite…

 


Passons maintenant au gros morceau, la 4DX. Pour ceux qui ne le savent pas, la 4DX tente d’apporter un niveau supplémentaire à l’immersion du spectateur dans le film. En plus de la 3D que l’on connais bien maintenant (mais qui n’apporte pas toujours grand chose – comme ici dans Venom), des effets supplémentaires sont présents (voir vidéo) : vibrations et mouvements des sièges (en groupe de 4), pulvérisation d’eau, odeurs, flashs lumineux, fumées, vent… Pas mal de choses déjà connus en fait (cela me rappelle mon premier voyage au Futuroscope il y a plus de 20 ans – oui je ne suis plus tout jeune…), mais pas sur des films d’aussi longue durée et en si grand nombre en même temps.

Avant le film, un courte séquence d’action est là pour donner un aperçu des possibilités de la 4DX avec tous les effets ou presque car il n’y a ni bulles, ni air chaud dans la séquence d’avant film, ni dans le film d’ailleurs. Et là j’ai eu un peu peur, car les mouvements des sièges étaient trop fort par moment et j’avais peur que cela nuise à l’immersion alors que c’est sensé faire le contraire.

Et heureusement dans le film, les mouvements ne sont pas toujours aussi fort et présent. Ils savent soit complètement s’arrêter lors des discussion calmes, soit se faire discret avec juste un roulis agréable lors de point de vue aérien de la ville voire même complètement immersif lorsque l’on est penché en avant ou arrière pour suivre un personnage ou l’action de celui ci. Malheureusement lors des grosses scènes d’action (surtout lors du final) les mouvements sont trop forts et j’ai presque eu l’impression que j’allais presque tomber à plusieurs reprises (il n’y a pas de ceinture), ce qui m’a forcement sorti du film comme je le redoutais lors de la séquence d’avant film.

En plus des mouvements, les sièges intègrent des vibrations au niveau des fesses et du bas du dos qui ont toujours été parfaitement adaptées (passage d’un hélicoptère, accidents, coups…), mais aussi un chatouillement (c’est comme ça que c’est appelé) au niveau des pieds (avec un sorte de ficelles) qui est plus anecdotique. Pour finir, au milieu du dos, 2 “contacts” sont là pour appuyer dans le dos pour donner l’impression de prendre les coups que Venom prend, mais aussi pour simuler l’effet de l’extension du symbiote sur le corps d’Eddie, surprenant mais bien agréable.

Autre effet simple, mais qui m’a vraiment plus, ce sont les flashs lumineux qui apparaissent sur les bords de la salle qui donnent l’impression d’être dans l’action et surtout proche des explosions. Simple comme je l’ai déjà dis mais redoutablement efficace, tout comme le vent (provenant aussi des bords de la salle) souvent utilisé lors des poursuites pour donner un effet de vitesse. Mais il y a aussi des effets d’air localisés derrière la tête de chaque coté qui sont principalement utilisés pour donner l’effet de balles passant proche du personnage.

 

Un souffle d’air venant de devant est aussi là, et souvent associé à la projection d’eau pour donner l’impression d’éclaboussement (ou de “cracha” de Venom lorsqu’il cri). L’eau est aussi utilisé pour simuler la pluie. Il n’y a eu qu’une seule séquence de pluie, mais cela rend très bien.

Place maintenant aux effets qui m’ont déçu… D’abord le plus inutile de mon point de vue, la diffusion d’odeurs. Il n’y en a pas eu beaucoup, enfin je crois, car je ne suis pas sûr que c’était cela ou l’odeur des pop-corn de mon voisin qui arrivait jusqu’à moi. Je n’ai pas un nez très fin question odorat, donc ce n’est pas pour moi ! Ensuite la fumée qui apparaît en bas de l’écran. Bonne idée sur le papier, elle n’apparaît en fait qu’à gauche et droite de l’écran et met trop de temps pour se diffuser ailleurs et rendre l’effet intéressant. Pourtant elle a toujours été prévu à des moments très opportuns et assez long pour qu’elle ne soit pas ensuite présente sur une scène ou elle n’a rien à y faire.

En résumé, la 4DX apporte beaucoup au film, mais – comme je le pressentais – nuit parfois à l’immersion alors qu’elle doit la renforcer. C’est principalement dû aux mouvements parfois trop intenses, mais aussi je pense à l’attrait de la nouveauté qui fait que l’on y prête beaucoup trop attention et dans une certaine mesure aux réactions des autres spectateurs lors des quelques effets (rires, discussions…).

Après, l’utilité de la 4DX dépends fortement du film. Ici avec Venom, c’était très bien, mais je ne me vois pas payer presque 20€ pour profiter du 4DX sur des films comme Alad’2 qui est aussi en 4DX (enfin là je ne me vois pas payer du tout pour voir ce film, mais c’est un autre sujet…). Car oui, c’est le prix à payer pour profiter de la 4DX et ce n’est pas donné du tout malheureusement !

Plus d’informations sur le 4DX : https://www.4dx.cinemaspathegaumont.com/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *