[Avis] Cinema 4DX avec Star Wars 9 – Pathé Brumath (Strasbourg)

Alors que j’avais déjà pu essayer la 4DX avec le film Venom l’année dernière, j’ai eu la chance de pouvoir encore une fois l’essayer sur le film très attendu de cette fin d’année “Star Wars, épisode IX : L’Ascension de Skywalker” au cinéma Pathé de Brumath (près de Strasbourg).


Avant de parler de la 4DX en elle même, voici avis succin du film : j’ai apprécié le film, sans pour autant l’avoir trouvé génial. Les 2 premiers actes sont trop rapides coté scénario. Le film passe d’une séquence à l’autre sans prendre assez de temps pour se poser. D’ailleurs le film use et abuse de facilités et raccourcis scénaristiques. Beaucoup de chose aurait gagner à être plus expliquer, et encore une fois la chance aide beaucoup les héros (certains diront que c’est la force qui agit dans l’ombre…). Sans parler de l’affiliation de Rey qui de mon avis est fort dommageable à la postlogie. Bref une fin pour la saga qui n’est pas désagréable, mais pas non plus exceptionnelle.

Coté 4DX, le plus gros reproche est le même que pour la première fois, les mouvement du siège. Autant les mouvements légers apportent parfois énormément au film, comme quand les sièges se penchent vers l’avant quand un personnage regarde au fond d’un gouffre nous donnant réellement la sensation du vide, autant les mouvement fort lors des scène d’actions sont parfois désagréables. Pas au point de donner l’impression que l’on va tomber du siège, mais les mouvements du siège ajoutés aux mouvements de caméra lors des poursuites spatiales par exemple font que l’on distingue moins ce qu’il se passe à l’écran.

Du coté des effets réussis, les souffles au niveau de chaque oreilles sont bien présents pour simuler les tirs de blaster qui passent à coté des personnages à l’écran, tout comme les légers coups dans le dos pour ressentir les chutes et les coups. Les vibrations du siège font également bien ressentir l’action à l’écran comme les vaisseaux qui passent, tout comme l’effet de pluie léger qui nous met dans le bain de l’action dans les planètes humides. Les flashs lumineux sur chaque coté de la salle apporte aussi une dimensions supplémentaires aux films.

Par contre, il y a un effet de neige qui est en fait de la mousse qui tombe devant l’écran qui en plus d’être inutile (car il y a déjà la neige sur l’écran) et gênant car très bruyant. De plus le bruit commence avant l’effet, il y parfois le bruit qui commence lors d’une transition donnant l’indication d’une scène dans la neige en avance.

Bref, comme pour la première expérience de la 4DX avec Venom, je suis mitigé. Pas à cause de la technologie en elle-même (sauf la neige), mais par l’utilisation qui en est faite. Plus ne veut pas dire mieux ! Moins de mouvements brusques des sièges rendrait l’expérience plus agréable.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *