[Test] Wreckfest – PS4 / Xbox One

Déjà disponible sur PC, Wreckfest l’est enfin sur les consoles PS4 et Xbox One depuis fin Août pour 40€. Développé par Bugbear (Flatout 1 et 2), Wreckfest peut-il prétendre à être le successeur spirituel de Destruction Derby ? (Jeu testé sur PS4 Pro)

Car c’est bien cela dont il s’agit dans le jeu, de la taule froissée ! Que ce soit dans des arènes ou lors de courses, les carrosseries des différents véhicules ne resteront pas dans un état impeccables ! Et des véhicules il y en a de nombreux et surtout de différents types. Si on commence avec un tracteur tondeuse de jardin (boosté évidement), on passe rapidement à autre choses. Il y a évidement pléthore de véhicules de course “classiques”, mais aussi d’autres plus improbables comme des bus, des moissonneuses batteuses, mais aussi des canapés motorisés (presque injouable d’ailleurs)…

Si il y a bien des arènes où l’on doit détruire des autres tout en restant en état de marche (comme dans Destruction Derby dans lesquels j’ai passé énormément de temps), les circuits sont aussi présent. C’est d’ailleurs la partie que je préfère du jeu !

Un grand nombre de circuits sont présents (dont des variantes), et ils sont assez variés que ce soit par l’environnement ou par le type : grandes pistes bien larges, circuits en ville avec des bordures partout, circuits “tout terrain” avec beaucoup de bosses et même certains avec des croisements pour maximiser les collisions possibles ! Tout est fait pour maximiser les contacts entre concurrents. D’ailleurs les dégâts sont vraiment bien modélisés et réalistes même si les graphismes ne sont pas aux niveaux de certains jeux de courses (il n’en reste pas moins agréable à regarder et à jouer).

Mais ce n’est pas pour autant que le pilotage est oublié. Oui, on peut (et on doit) s’appuyer fortement sur la carrosserie des autres pour les dépasser dans les virages, mais n’espérez pas pour autant pouvoir écraser l’accélérateur tout au long des courses. Même si le jeu ne se veux pas une simulation, le frein est indispensable (surtout quand on est en tête) et il faut bien anticiper les virages. Un bonne surprise pour ceux aimant le mix conduite arcade et simulation.

La progression solo se fait de façon classique (un peu trop même) en remportant des points à chaque courses ce qui nous fait gagner de l’expérience, des véhicules (que l’on peut améliorer) et surtout débloque les courses/championnats suivants.

Le plus gros point noir du jeu, est que bien qu’il propose des courses multi-joueurs en ligne, il n’y a pas pas de multi-joueur hors ligne. Dommage, j’aurais bien aimé être à 2 (ou encore mieux à 4) sur un canapé à se tire la bourre sur le jeu !

Sans vraiment de grande surprise dans son contenu (à par quelques véhicules), Wreckfest réussi tout de même à être un très bon jeu avec son réalisme des dégâts et sa conduite agréable. Encore dommage de la non présence d’un multi-joueur hors ligne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *