[Test] Ghost of Tsushima – PS4

Alors qu’une grosse mise à jour (intitulé Legends) vient de sortir, voici mon avis sur Ghost of Tsushima développé par Sucker Punch et sorti sur PS4 il y a quelques temps.

Pour commencer, ce nouveau jeu de Sucker Punch partait avec un gros handicap pour moi, car j’attend impatiemment le retour de inFamous qui est une des séries de jeu que j’aime le plus (avec une grosse préférence pour le 2ème épisode sur PS3).


Pas de super pouvoir donc, car Ghost of Tsushima nous amène sur l’île de Tsushima dans un Japon féodale au temps des samouraïs ! C’est d’ailleurs l’un d’eux que l’on incarne : Jin Sakai. En jouant un samouraï on s’attend à jouer un personnage charismatique, mais j’ai trouvé que le héro ne l’était pas vraiment tout comme celui d’inFamous Second Son sur PS4.

Heureusement l’ambiance du Japon féodale est bel et bien là. Le jeu est très joli (même si on ne joue pas sur PS4 pro) avec des décors magnifiques que ce soit dans les forêts, les villages et autres, le tout plongé dans une atmosphère poétique tel que on imagine le Japon à cette période. D’ailleurs je pense que cette vision du Japon de Sucker Punch est un peu fantasmé, mais terriblement efficace.

Mais la beauté n’est pas tout, et le gameplay est tout aussi important. Je ne suis pas fan du système de combat du jeu. Il est hérité des Batmans (basé sur les contres) mais en moins souple car il n’y a pas la possibilité de locker les ennemis. Il est aussi possible de ne pas toujours combattre de front et même si cela n’est pas la voie des samouraïs, je préfère la discrétion à la confrontation directe.

Un système classique d’expérience est en place permettant d’accéder à de nouvelles compétences au cours de l’aventure afin de devenir plus fort et d’affronter les nombreux ennemis disséminés dans les missions du jeu.

En plus de l’histoire principale, il y a un très grand nombre de quêtes annexes plus ou moins longues et intéressantes comme dans tous les jeux à monde ouvert. Et exactement comme les autres jeux de ce type, le monde relativement grand et tout de même pas mal rempli de vide avec des jolis zones ne servant que pour des déplacements. En parlant de déplacement, le jeu n’intègre pas de mini map (il y a tout de même une carte), et c’est le vent qui indique la direction de la prochaines quêtes.

Au final, Ghost of Tsushima est un très bon jeu même si il a des défauts de mon points de vue (combat imparfait et certains type de quêtes annexes). A conseiller à tous ceux aimant les jeux à monde ouvert.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *