[Test] Rage in Peace – Switch / Steam

Développé par Rolling Glory Jam, Rage in Peace est un jeu de plateforme/action disponible sur Nintendo Switch et Steam en téléchargement pour 12€.

Le jeu nous met dans la peau de Timmy, un employé de 27 ans qui apprend par la faucheuse qu’il va mourir par décapitation le jour même, mais sans donner d’heure précise. Timmy l’accepte, mais va tout faire pour rentrer chez lui afin de mourir dans son lit comme il en rêve !

Mais cela ne va pas être chose aisée, car l’univers entier va tout faire pour contrer ses plans et essayer de le faire mourir le plus tôt possible. Pour éviter cela il faut courir à travers les différents niveaux du jeu en évitant les très très nombreux pièges : pics sortant du sol, objets tombant du plafond, voire même des choses plus farfelu comme des requins dans des flacs d’eau !!

Le jeu est en fait un die and retry, car aussi nombreux soit les pièges, ce n’est pas pour cela qu’ils sont indiqués à l’écran. Par exemple les flaques d’eau sont au début toujours “habités” par un requin, puis d’un coup ce n’est plus le cas et il faut marcher dessus car à coté des pics (non visibles avant) nous tuent. il faut donc “expérimenter” chaque partie des niveaux.

Même lorsque l’on obtient le double saut, on se fait punir presque immédiatement en l’utilisant sur des sauts “simples” en mourant parce que quelque chose apparaît en hauteur ! Et c’est bien là la base du jeu, mourir pour pouvoir progresser car les pièges sont fixes. Il faut donc mémoriser les passages en tombant d’abord dans les pièges pour pouvoir ensuite réussir à les éviter !

Le jeu est difficile et parfois frustrant, mais pas impossible si on mémorise bien les pièges. Cela n’empêchera pas de mourir plus de 1000 fois durant les 28 niveaux (qui ont peu de checkpoint dans le mode classique) durant les 5 à 10 heures de jeu – selon son niveau et surtout sa persévérance, car si il y a le mot “Rage” est dans le titre, c’est parce que le “Rage Quit” n’est jamais loin. Heureusement, le personnage répond parfaitement au sollicitation de la manette.

Difficile, sadique et un peu frustrant, Rage in Peace n’en est pas moins un bon jeu pour ceux ayant la patience d’essayer et de réessayer le même passage en boucle. J’ai d’ailleurs plus aimé le jeu que je le pensais, pourtant je ne fais surement pas partie des joueurs les plus persévérants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *