[Compte rendu] Paris Games Week 2018

Comme chaque année, la Paris Games Week est un rendez-vous incontournable, et une fois de plus, je m’y suis rendu en compagnie de l’ami aquab0n durant une journée (ce qui est forcement trop court pour tout voir/faire).

Pour commencer, les jeux Made in France ont été déplacés et mis dans le hall 1 (avec les gros constructeurs et éditeurs), ce qui leur a permis plus de visibilité. Il y avait des jeux d’éditeur comme Call of Cthulhu ou Life is Strange 2, mais aussi des jeux indépendants comme Skelittle A Giant Party, un Party Game très sympathique jouable à 4, mais les 2 demoiselles du studio étaient trop fortes pour nous… Malheureusement, le nombre de jeux indépendants semblait être en baisse par rapport à l’année dernière.

Chez Koch Media (où nous avons passé le plus de temps grâce aux très sympathique et toujours disponible RP), nous avons pu essayer le jeu qui m’a donné le plus envie du salon : Team Sonic Racing. Nous avons pu essayer 2 circuits (alors que l’un d’eux est caché ^^), et ce fut un réel plaisir ! Rapide et réactive, la conduite est très réussie, à voir comment sera vraiment le coté “Team”, car sur 2 courses c’est trop court pour s’en rendre compte. Malheureusement il faudra attendre un peu plus de 6 mois…

Ensuite, il y avait 2 jeux de rythme : Persona 3 : Dancing in Moonlight et Persona 5 : Dancing in Starlight. Facile à prendre en main et avec des musiques agréable, les jeux m’ont plu même si un bip sonore trop présent et pas en accord avec la musique m’a gêné à chaque notes jouées. Après la dance, le chant avec Let’s Sing 2019 sur lequel j’ai mis 2 raclés (enfin une plus que l’autre) sur les chansons de Kyo et Goldmann. toujours agréable entre amis, je reparlerais du jeu.

Même si ce n’est pas ce que je préfère, j’ai essayé un FPS : Metro Exodus. Très joli et agréable, le jeu semble prometteur même si dans cette démo il n’y avait qu’un camp de pirates à “nettoyer”, enfin je crois car nous avons été mis dans le jeu sans explications. Et ce n’est pas arrivé que sur ce jeu, car sur PixARK (un Minecraft-like) et ARK Park (VR), nous avons eu la même chose, ce qui a forcement amoindri l’impact des démos ne savant pas quoi faire…

Chez PlayStation, le gros jeu (non sorti) était Days Gone , malheureusement nous n’avons pas eu le temps de l’essayer, ce qui laissera plus de surprise à sa sortie (récemment repoussée). Par contre nous avons mis la main sur Dreams ou plusieurs niveaux bien différents (dont 2 en multi) étaient présents. Tous agréables et bien réalisés, ces niveaux donnent un aperçu de ce qu’il sera possible de faire dans le jeu, mais cela reste encore assez obscure concernant le jeu complet à venir tellement il y a de choses différente possible. Pour finir j’ai mis la main sur Concrete Genie, un jeu avec une atmosphère particulière mêlant dessins, monstres nous aidant et surtout une histoire sombre et incluant du harcèlement entre adolescent.

Pour finir coté jeux, nous avons essayé le prochain Smash Bros Ultimate sur les 2 nouvelles arènes. N’ayant jamais vraiment joué à cette série, je me suis fais laminé par aquab0n et un très sympathique démonstrateur ! Mais il n’y avait pas que les stands des constructeurs et éditeurs. Caché du coté du hall réservé à l’esport, le stand de Nemcoshow était présent avec de nombreux jeux et bornes d’arcade, mais aussi d’invité comme Marcus.

Une grande partie du hall principal était pris pour les 2 battle royale que sont PUBG et Fortnite. Si PUBG a fait les choses de façon très classe avec 2 jolies scènes où l’on voyait les écrans (avec les visages des joueurs) s’éteindre lors de la mort de leur personnage, Fortnite a fait les choses autrement ! Comme l’a dis aquab0n, “Fortnite is the new interville”. En effet pas de jeu jouable sur le stand, mais un grand nombre d’activités (tyrolienne, bataille pour faire chuter son adversaire d’une poutre, rodéo), et même des battle de danse de la victoire. Cela semblait bien plaire au public cible du jeu : les jeunes ado ! En effet, il n’était surement pas possible de leur faire jouer au jeu qui est 18+, alors ils ont fait un stand qui de mon avis n’avait rien à faire là !

Cette journée à la PGW fut donc comme toujours agréable mais trop courte car nous n’avons pas pu tout voir. Il y a tout de même des points noirs comme le manque de “gros” jeux à venir (beaucoup de jeux étaient déjà sorti comme Spiderman, TombRaider, AC Odyssey…) et le stand Fortnite. Ce qui nous empêchera pas d’y retourner l’année prochaine ne serait-ce que pour voir certaines personnes que nous ne voyons malheureusement que la bas (n’étant pas à Paris) !

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *