[Compte rendu] Paris Games Week 2017

Comme depuis plusieurs années, je me suis rendu à la Paris Games Week. Toujours accompagné de l’ami aquab0n, nous avons passé une journée complète sur place à voir pas mal de chose, mais malheureusement pas tout par manque de temps (pourtant nous étions là presque à l’ouverture, et nous sommes partis à la fermeture…).

Après être passé sur le stand de Nemcoshow qu’il ne faut jamais raté avec leurs bornes rétro et la présence de Marcus (avec la même caravane que l’année dernière), direction les jeux indépendants et les jeux Made in France. L’occasion de revoir Hacktag – et discuter avec le CMO de Piece of Cake – que j’avais déjà pu voir l’année dernière à l’IGC 2016 où mon jeu TETRA était selectionné. Le jeu d’infiltration est très sympa, mais j’ai un peu peur de la répétitivité et de la possibilité tomber sur un mauvais partenaire en ligne.

Nous avons essayé plein d’autres jeux comme Genetic Disaster, Strikers Edge, Furious Bounce ou Dead in Vinland. Et vu d’autres que nous n’avons pas testé sur place, car nous les avions déjà vu ailleurs, notamment DragoDino, mais surtout les jeux du cluster East games : Mr PAF (dont je reparlerais bientôt j’espère), We All end Up Alone, Robothorium ou encore Swim Out (que j’aime beaucoup, mais vous savez que j’adore les jeux de réflexion ^^)

Fabrice – un ancien RP de Koch Média – nous a rejoint pour finir la journée et nous sommes partis tester Tiny Metal un jeu de stratégie au tour par tour sur le stand de Unties – une filiale japonaise de Sony orientée jeux indépendants sur PS4 et Switch (oui, oui, Sony sur Switch !). Même si la démo était trop courte pour bien voir tout ce que promet le jeu, il m’a bien plu et je vais le surveiller de près ! Ensuite c’est sur Xbox One que nous avons testé Super Lucky’s Tale, un jeu de plateforme plus qu’agréable, mais malheureusement exclusif à la console de Microsoft (il faut bien qu’ils en aient quelques-unes…).

Direction le stand de Koch Media pour la suite avec Kingdom Come Deliverance en version jouable (nous avions eu une démo jouée par une personne du studio l’année dernière) où après un long moment à cheval nous devions enqueter sur une attaque et des meurtres dans un petit village. Agréable, mais il y a encore des défauts et des manques (indices peu ou pas indiqués) alors que le jeu sort normalement en février prochain…

Après une petite session sur Let’s Sing 2018 (où j’ai battu aquab0n à plate couture!!), nous avons mis la main sur Yakuza 6 avec 2 démos (une avec histoire et l’autre en libre). Même si la démo libre permettait de visiter davantage dont des bars avec demoiselles, les 2 se concentraient principalement sur les combats. Je n’ai jamais été vraiment fan des jeux Sonic, mais Sonic Forces (disponible aujourd’hui m’a bien plus avec 3 démos différentes (avec Sonic, contre n boss et avec un autre personnage que l’on pourra créer). Rapide, fluide et pas toujours facile sur certains passages, ce Sonic promet le détour.

Pour finir chez Koch Media (où l’on est toujours super bien reçu ^^), nous avons testé Dynasty Warriors 9 et L’attaques des Titans 2. Si le premier ne m’a pas vraiment marqué (je trouve ça trop bourrin et peu intéressant), le second m’a bien plus plu. Même si je ne connais ni la licence ni l’animé, l’ambiance bizarre du jeu et le gameplay intéressant font que j’ai passé un bon moment.

Passage obligé au stand Sony, et même si nous n’avons pas testé les jeux VR, ni Shadow of the colossus et autres par manque de temps, nous ne pouvions pas passer à coté de DETROIT : Become human. Et nous n’avons pas été déçu, c’est même mon coup de coeur de cette PGW. Le jeu est impressionnant coté graphismes, et l’ambiance et l’histoire sont vraiment prenantes.
La démo est celle d’une prise d’otage par un androïd sur un toit. Après un passage en revue d’indices (optionnels), le temps de la négociation a lieu pour essayer de libérer la petit fille otage. Plusieurs fins sont possibles en fonction de ses choix. la tension de la scène était vraiment présente et réussir la mission (ce qui n’est pas obligatoire) fut vraiment un soulagement. Vivement la sortie du jeu…

Pour finir, nous avons essayé la démo de Ni No Kuni 2 (dont je n’ai pas fait le premier épisode). Pas grand chose à dire sur le coté RPG avec cette démo trop courte, mais le système de combat avec des petits êtres qui nous aident en nous donnant leurs pouvoirs (force, soins…) est très plaisant, même si j’ai échoué contre le boss…

Fin de PGW, repas et retour tardif en train, mais cette journée à la PGW fut agréable (malgré les nombreuses critiques du salon que nous ne comprenons pas forcement et évidement la foule de gens présents !!!). Vivement l’année prochaine pour la PGW 2018 ^^.

1 comment
  1. C’était vraiment chouette, vivement l’année prochaine ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *