[Test] Miraculous : Rise of the Sphinx – PS4 / PS5 / Switch

Développé par GameMill Entertainment et disponible sur PS4, PS5 et Switch au prix de 50€ en téléchargement ou en physique, Miraculous : Rise of the Sphinx est le premier jeu de la série animée à arriver sur console. (Jeu testé sur Switch)

“Paris a besoin d’un héros… Ou deux ! Embarquez dans un voyage avec les courageux adolescents super-héros Ladybug et Chat Noir et sauvez la ville dans cette expérience d’action-aventure”. Voila ce que propose le jeu qui reprend les codes de la série (dont j’ai déjà vu quelques épisodes avec mes filles).

On se retrouve donc dans Paris au commande de Adrien et Marinette (Chat Noir et Ladybug) dans un jeu de plateforme/action 3D lors des niveaux et d’exploration lors des phases entre ces mêmes niveaux.

 

Même si l’éditeur indique que les textes sont doublés en français par les voix du dessin animé, ce ne sont malheureusement pas toutes les discussions qui le sont. Par contre c’est bel et bien les mêmes doubleurs pour le plus grand plaisir des fans de la série.

Le jeu ne contient que 7 niveaux, mais chacun avec un boss emblématique de la série, ce qui donne un durée de vie un peu faiblarde si on ne cherche pas les “à coté”. De plus le jeu est assez répétitif et malgré des décors variants on a toujours affaire au même style de level design.

Les 2 points les plus gênant que m’ont remontés mes filles (qui font parties de la cible principale du jeu) sont les chargements bien trop long (certainement dû au fait que l’on y a joué sur Switch) et les sauts qui sont parfois difficiles.

Cela est dû à la caméra qui est assez capricieuse. Et le fait que l’on ne peut pas la contrôler fait que l’on rate souvent des sauts/double sauts. C’est encore pire en coop car la caméra ne suit qu’un seul des joueurs. Dommage surtout que le mode coop apporte un gros plus au jeu.

Il y a de nombreux collectibles dans les niveaux qui permettent surtout d’améliorer les compétences et statistiques de nos deux héros, et pour tous les avoir il faudra relancer les niveaux après avoir récupérer des nouveaux pouvoirs plus tard dans la partie, ce qui augmente la durée de vie pour ceux qui veulent le 100% et qui ne sont pas rebutés par le fait de refaire les mêmes niveaux malgré la répétitivité du jeu.

Techniquement le jeu tiens la route avec tout de même quelques rares ralentissement sur Switch (j’imagine qu’ils ne sont pas présents sur PS4/PS5) et des graphismes passables mais qui collent au dessin animé.

Miraculous : Rise of the Sphinx n’est pas un très bon jeu, mais n’est pas mauvais non plus. Il est à réservé aux fans de la série animés qui auront un énorme plaisir de parcourir des quartiers de Paris en compagnie de ses héros favoris. Personnellement je n’en garderais pas un super souvenir, mais mes filles de 9 et 11 ans ont simplement adoré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *