[Test] Gran Turismo 7 – PS4 / PS5

Après un opus “Sport” sur PS4 plutôt dédié à la compétition et au online, Gran Turismo revient sur PS4 et PS5 avec un épisode plus classique (jeu testé sur PS5).

Pour commencer, je précise que je ne suis pas un joueur assidu de la série des Gran Turismo, c’est même plutôt le contraire. J’y ai joué quelques fois sur PS1 et PS4, mais c’est tout. En effet, je préfère les jeux de course plus orientés arcades que simulations. Ce test visera donc plus les joueurs qui sont dans mon cas que les férus de simulation.

Commençons par ce que tout le monde veut savoir, Gran Turismo 7 est-il le plus beau jeu de course, plus beau que son concurrent sur Xbox ? Et bien je m’en moque et je ne répondrais pas à cela. Oui, Gran Turismo 7 est beau, oui, il y a des choses qui pourraient être plus réussi, mais quand on conduit, qui se soucis vraiment des petits détails uniquement visible si on met le jeu en pause (ou lors des replay) ?!?

 

Ce qui m’importe le plus est le plaisir de conduite. J’avais peur que le coté simulation soit trop présent et gâche tout (de mon point de vue – je le rappelle), mais non, le plaisir est bien là. Alors oui, j’utilise le premier niveau d’aide (surtout pour l’aide au freinage) ce qui casse bien la coté simulation (sans cette aide, le jeu me demanderais trop de temps d’apprentissage – ce dont je n’ai pas envie) sans pour autant rendre le jeu trop facile ou arcade.

Les missions sont proposés de manière original sous forme de menu proposant des défis – souvent participer à des courses avec des voitures de telle marques ou pays) – afin de gagner de nouvelles voitures et débloquer des circuits. C’est principalement là que j’ai passé le plus de temps (plus de 20 heures et il me reste des menus à faire).

 

Mais cet épisode signe aussi le retour des mythiques permis qui n’étaient pas là sur le précèdent jeux PS4. De quoi mettre à rude épreuves vos compétences de pilotes (pas d’aides au pilotage) à travers les différentes épreuves des permis, mais aussi lors de divers défis venant également étoffer la partie solo du jeu. La partie multi reprend le mode sport de l’épisode PS4.

En conclusion, bien que n’étant pas vraiment fan des simulations, ce Gran Turismo 7 m’a bien plu (merci l’aide au freinage) et est un épisode pour commencer ou reprendre la série. Pour les plus accros aux différents épisodes, je vous conseil d’aller lire des avis de pilotes plus expérimentés que moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *