[Test] Swim Out – Switch

Développé par Lozange Lab (Studio français), Swim Out est un jeu de réflexion au tour par tour déjà disponible sur iOS/android, et maintenant sur Switch en téléchargement au prix de 6€.

Le but du jeu est simple, car il suffit de sortir d’une piscine pour finir un niveau. Bien évidement, durant les 100 niveaux, il y a de quoi nous empêcher de faire cela facilement. A commencer par la règle de base, ne pas toucher les autres nageurs qui se déplacent également dans la piscine !

Les mécaniques de jeu sont simples mais efficaces et surtout facilement compréhensibles. Le jeu n’intègre d’ailleurs pas un seul texte, seuls quelques images/animations sont là pour expliquer comment le jeu fonctionne.

En plus des nageurs simples se déplaçant de cases en cases à chacun de nos déplacements, d’autres types de nageurs sont là pour nous mettre des bâtons dans les roues (pour nous noyer ?) : des nageurs avec planche prenant 2 cases, des personnes en canoé (oui dans une piscine !?!) prenant 2 cases et se déplaçant de 2 cases…

Il y a même d’autres surprises comme des fontaines sur les bords nous immobilisant, voire même des crabes, des pécheurs, sans oublier des obstacles immobiles ! Il faut aussi ajouter des objets à utiliser, comme par exemples des ballons et des bouées à lancer sur les autres nageurs pour les immobiliser quelques tours.

Il y en a en tout 12 types de nageurs différents, 6 types d’éléments naturels et 12 types d’objets utilisables. Et comme les piscines ont des formes différentes (il y a même des niveaux avec plusieurs bassins – pour aller cherche un ballon dans un autre bassin par exemple), les énigmes sont variés au cours des 100 niveaux, ce qui empêche d’avoir un sentiment de répétitivité trop prononcé.

Graphiquement, le jeu est simple, mais le style “année 30 rétro” donne une touche à part qui convient parfaitement et le fait se démarquer des autres jeux. Le musique et les effets sonores sont discret, mais correspondent bien au style du jeu.

Swim Out est un très bon jeu de réflexion, simple à appréhender, mais qui demande beaucoup de logique pour finir les niveaux (difficulté progressive).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *