[Test] Mario Odyssey – Switch

J’ai longtemps hésité avant d’acheter une Switch. J’attendais de voir si Mario Odyssey valait le coup, et comme c’est le cas, j’ai sauté le pas et je vous propose maintenant mon test du jeu.

Chaque jeu Mario apporte une grosse nouveauté, et cette fois ci, c’est Cappie, un chapeau que Mario peut utiliser pour diverses choses (attraper des pièces, se débarrasser d’ennemis, sauter plus loin…), mais surtout pour contrôler certains ennemis et du coup pouvoir utiliser leurs capacités (nager indéfiniment, sauter plus haut, casser des choses…).

Ce contrôle des ennemis (plus de 40 différents) sera utile tout au long de l’aventure, et notamment contre les différents boss du jeu. L’aventure principale se fini en une dizaine d’heure, mais il y a plein d’autres choses à faire après cela.

Malheureusement, le jeu est trop facile, même les boss le sont (au pire on meurt une fois pour comprendre le comportement, et le coup d’après passe sans problème), à part la fin du jeu qui se montre un petit peu plus relevée (mais pas énormément non plus).

Ce Mario Odyssey est plus un jeu d’exploration qu’un jeu de plateforme. Finir le jeu est vraiment à la porté de tous, et c’est très certainement ce que Nintendo voulais (il y a même un mode guidé où l’on nous montre le chemin). La difficulté viens plus tard si l’on cherche à finir le jeu à 100% avec des lunes parfois vraiment difficile à obtenir.

Car oui pour progresser dans le jeu, il faut ramasser des lunes (en plus de battre les boss). Mais on en ramasse moins de 200 en finissant le jeu (et encore, en cherchant un peu). Il faudra donc refaire les niveaux à la recherche de nouvelles lunes (que l’on ne pouvait pas obtenir avant pour la plupart). Le but ultime est d’atteindre les 999 lunes, mais des étapes sont là pour apporter un intérêt dans cette course aux lunes (pour débloquer des autres niveaux).

Heureusement les mondes sont variés et le gameplay aussi (principalement grâce à Chappie). La prise en main de Mario et de son compagnon de routeChappie est très simple, et si certains mouvements ne sont pas évidents à faire, ils restent optionnels et permettent même aux joueurs les plus jeunes de finir le jeu. Graphiquement le jeu est joli et tourne sans aucun soucis que l’on soit en mode dock ou en mode portable.

Malheureusement trop facile pour les joueurs habitués aux jeux de plateforme 3D, Mario Odyssey n’en reste pas moins un jeu très agréable à parcourir principalement grâce à Chappie. Par contre la chasse aux lunes après la fin de l’aventure se révèle fastidieuse. Le jeu est tout de même un must-have de la Switch.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *