[Test] Everybody’s Golf – PS4

Développé par Japan Studio (appartenant à Sony), Everybody’s Golf est évidement un jeu de golf sorti sur PS4 au prix de 40€ (en promo en ce moment sur le PS Store).

Le jeu se joue de façon classique avec le système 3 clics (1 pour démarrer, 1 pour choisir la force et 1 dernier pour la précision du coup), que l’on connait depuis longtemps et qui est toujours aussi efficace. Nouveauté pour cet épisode, même le putting a le droit à ce système (contre 1 système à 2 clics auparavant – départ et force). Cela a peu d’incidence sur le putting court, mais dépassé quelques mètres, cela joue bien plus.

Autre nouveauté, chaque club bénéficie de son expérience. Plus on les utilise plus ils seront efficaces sur 4 critères : force, précision, backspin et spirale (le fait d’éviter de faire des virgules – c’est quand la balle suit un peu la courbure du trou mais qu’elle ne rentre pas). Même si l’on fait et refit les même trous, cela oblige à jouer differement au fur et à mesure que l’on gagne de la force.

Le jeu contient 5 parcours de 18 trous (+2 en DLC dès la sortie) à débloquer (un de moins que l’épisode sur PSVita). Les parcours se débloquent en solo en se confrontant à de nombreux adversaires anonymes pour gagner de l’expérience pour débloquer les personnages VS que l’on doit battre afin de passer au niveau de championnat supérieur. Chaque niveau demande de faire au moins 12 fois 9 trous, donc il ne faudra pas être trop pressé de débloquer tous les parcours.

Et c’est un peu dommage, car si l’on veut jouer en multi local (avec une seule ou plusieurs manettes), on n’a le droit qu’aux parcours déjà débloqués. Si vous prévoyez de ne jouer qu’en multi, vous aurez vite fait le tour du seul parcours débloqué au début.

Les trous ne sont plus seuls, ils sont intégrés (par 9) dans un seul lieu et l’on peut voir les autres. Il arrive même parfois en se ratant que notre balle finisse sur le parcours proche – sans que cela n’est trop d’incidence (tant que ce n’est pas hors limite). Il est même possible avant chaque coup de se balader librement sur le parcours.

En jouant en solo, le fait de gagner contre certain personnages VS permet de débloquer des choses tout autre que le golf, comme le fait de pouvoir nager (pour traverser les plans d’eau au lieu de les contourner quand on se balade sur le parcours), mais aussi des courses de caddie et le fait de pouvoir pêcher ! Des activités en dehors du golf amusantes à essayer, mais totalement dispensables !

Les graphismes sont dans la lignée de la série, très mignons avec des personnages fait pour un public japonais (où le jeu rencontre un vrai succès). Il y a d’ailleurs une personnalisation du personnages assez poussée (visage, habit, et même style de frappe).

J’ai toujours aimé les jeux de golf, et Everybody’s Golf ne m’a pas déçu même si il n’y a pas de grosses nouveautés (non la pêche et la course n’en sont pas vraiment). Dommage que tous les parcours ne soient pas débloquer pour le multi local, car le jeu est fun à plusieurs, et que des parcours étaient déjà disponibles en DLC (payant) à la sortie du jeu – j’aurai aimé plus de parcours inclus directement (en plus se sont des parcours venant de précédents jeux).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *