Ridge Racer Unbounded – PS3

Ridge-Racer-Unbounded-Trailer.jpgAlors que je ne suis pas du tout fan de ma série des Ridge Racer (J’y ai joué il y a longtemps sur PS1 et PSP), j’ai eu une grande envie d’acheter le dernier de la série Ridge Racer Unbounded après avoir vu une seule vidéo de gameplay…

Ridge-Racer-Unbounded-Trailer.jpgAlors que je ne suis pas du tout fan de ma série des Ridge Racer (J’y ai joué il y a longtemps sur PS1 et PSP), j’ai eu une grande envie d’acheter le dernier de la série Ridge Racer Unbounded après avoir vu une seule vidéo de gameplay…

Il faut dire que ce Rigde racer est à part de la série (C’est sûrement pour cela qu’il ne porte pas de numéro). En effet, fini – ou presque – des virages tout en dérapages absolument irréaliste. La conduite est toujours arcade, mais les glissades ne sont plus le cœur du gameplay, place à la destruction !

En effet, le jeu ne plaira certainement pas (ou peu) au fan de la série. C’est même à se demander pourquoi le jeu s’appelle Ridge Racer. On pourrait dire que le jeu est un mix entre Split Second Velocity et Burnout Paradise (deux jeux que j’ai adoré). On accumule de l’énergie grâce à certaines actions (dérapages, aspiration, sauts…) et quand la jauge est pleine on s’en sert comme boost, pour cracher nos adversaires (Takedown) mais également pour exploser des bâtiments est ainsi créer des raccourcis.

Et il n’y a pas que les murs pour prendre des raccourcis qui sont destructibles, mais plein de petit élément (en général tout ce qui est plus petit que la voiture) comme les murets, des piliers… mais aussi les stations d’essences (ce qui pourra exploser vos concurrents). Les petites erreurs de conduite ne sont donc pas trop pénalisantes car il faudra se prendre un vrai mur pour se cracher, même le trafic (en sens inverse ou non) ne nous arrête pas !

Il n’y a évidement pas que des courses de destruction massives (appelé domination), il y a également des courses simples (sans raccourci, mais avec boost et crash), du contre la montre (avec des pièces à ramasser pour mettre le temps en pause), du dérapage (Fallait quand même retrouver un peu de Rigde Racer) où il faut faire un gros score en un certain temps et pour finir un mode crash où le boost se rempli tout seul pour que l’on explose le maximum de concurrents en un temps donné. Cela permet de varier, mais je préfère tout de même les courses domination pour leur intensité.

L’histoire du jeu nous demande de dominer la ville de Shatter Bay, qui se compose de 9 quartiers comprenant 7 courses (ou plus) chacun soit 64 épreuves. Il faudra donc faire toutes ces épreuves (finir au moins 3ème) pour finir le mode solo, ce qui prendra pas mal de temps (surtout si on veut finir premier/avoir le maximum de point dans chaque course). Et ce ne sera pas facile, si au début les courses s’enchainent assez facilement, cela se complique relativement vite. Dès le 4ème quartier, il faudra parfois (surtout dans les courses “dominations” s’y reprendre à plusieurs reprises pour se qualifier sur le podium. J’en suis à un peu plus de 50% du jeu, et j’ai parfois du mal sur certaines courses (4-5 essais voir plus…), et je suis loin d’avoir 3 étoiles (finir premier ou avoir un max de points) à chaque épreuves.

Et pour ceux qui n’ont pas peur de prendre des raclés (ou qui sont très bon), un mode multi est également disponible sur les circuits du mode solo, mais aussi et surtout sur ceux que les joueurs auront crées.

Et oui, un éditeur de circuit simple d’accès est présent, il suffit de poser des blocs (lignes droite, virages…) des différents quartiers (quartier huppé, autoroute…) et de faire une boucle pour que le circuit soit valide. Il est possible ensuite d’ajouter des éléments un peu partout sur le circuit (tremplins, objets destructibles ou non…), et s’est parti pour un course solo (pour test) ou multi. Vous pourrez ainsi crée votre ville composé de 5 courses et de voir son succès auprès des autres joueurs.

Un dernier point sur la musique, de style techno/électro les morceaux ne plairont pas à tout le monde, mais des morceaux d’anciens jeux Ridge Racer sont présent, de quoi apaisé quelques fans de la série…

C’est un jeu plaisant pour moi que ne suis pas fan des Ridge Racer classique, mais peut-être pas aussi fun que ses deux “modèles” que sont Split Second Velocity et Burnout Paradise.
En tout cas, je ne regrette pas mon achat !

ridge-racer-unbounded-edition-collector-xbox-360-ps3-1024x576.jpg

ridge-racer-unbounded-playstation-3-ps3-1323962807-037.jpg

ridge-racer-unbounded-playstation-3-ps3-1330705248-080.jpg

2 comments
  1. J’étais intrigué par ce jeu à la vue de trailers, mais après avoir lu et vu pas mal de test, je vais passer mon chemin.
    Difficulté de l’I.A abusée et agaçante, destruction sans réel but contrairement à Split / Second. Ce jeu emprunte à beaucoup sans parvenir à réussir pleinement quoique ce soit.
    Sans doute que l’on peut y trouver son compte, mais j’en ai lu suffisamment pour ne pas risquer de le prendre et m’énerver dessus.

  2. C’est sur que le jeu n’est pas facile. La moindre erreur a du mal a etre rattrapée.
    Le jeu ne re-invente pas le genre. Mais je le conseil tout de même, quitte à attendre une baisse de prix.

Comments are closed.