Machinarium – PS3(PSN)

machinarium-logo_0190000000657471.jpgSorti il y a quelques années sur PC (fin 2009), puis passant sur les supports mobiles (iPad & android en 2011/2012), le jeu arrive enfin sur PS3 et plus exactement sur le PSN à télécharger contre 8 euros ou gratuit pour les abonnées du PS+.

Machinarium est un point&click assez classique avec tout de même quelques spécificités. D’abord je commence par l’histoire, dans la peau d’un robot nommé Josef qui, après s’être fait éjecté de la ville de Machinarium…

machinarium-logo_0190000000657471.jpgSorti il y a quelques années sur PC (fin 2009), puis passant sur les supports mobiles (iPad & android en 2011/2012), le jeu arrive enfin sur PS3 et plus exactement sur le PSN à télécharger contre 8 euros ou gratuit pour les abonnées du PS+.

Machinarium est un point&click assez classique avec tout de même quelques spécificités. D’abord je commence par l’histoire, dans la peau d’un robot nommé Josef qui, après s’être fait éjecté de la ville de Machinarium, atterri non sans encombre dans une décharge. Après s’être “réparé”, il lui faut accéder à la ville pour venir au secours de sa bien-aimée et au passage sauver la ville.

L’ambiance du jeu est très métallique, car on est dans une ville de robot. Souvent sale et quelque peu rouillé, tout dans la ville a été dessiné à la main, de plus il y a pas mal d’animation en arrière plan qui rend tout cela vivant. Par contre le jeu ayant été prévu à l’origine pour PC, le format du est en 4/3, donc l’écran 16/9 du salon affiche des bandes sur le coté.

thumbnail_2_8e9d6942.jpg 0354 (1).jpg

Qui dit point&click, dit jouabilité à la souris, et bien, c’est plus ou moins le cas, avec le joystick on dirige le curseur comme si c’était une souris, mais avec moins de précision et de vitesse que sur PC, heureusement ce n’est pas trop dérangeant. Le bouton carré permet d’accéder rapidement à l’inventaire pour gagner du temps. Contrairement aux autres point&click, on ne peut pas interagir avec tout les éléments de l’écran où que l’on soit, il faut être à porter des objets pour interagir, ce qui oblige à bouger pas mal notre robot, mais aussi et surtout à jouer avec sa capacité de grandir ou de rétrécir pour accéder à des choses normalement inaccessible.

Les énigmes ne sont pas toujours faciles ni complètement logiques, mais pas insurmontables, et puis cela fait plaisir d’avoir du challenge dans ce type de jeu. Pour ceux ayant un peu de mal, l’objectif du lieu peut être affiché pour savoir ce que l’on doit faire. Et si cela n’est pas suffisant, le jeu intègre une soluce intégrales du jeu. Pour y accéder, il faut finir un niveau d’un jeu d’arcade de type shoot-em-all assez facile. C’est assez original, mais il ne faudra pas trop y abuser.

machi3.jpg 621345machinarium3.png

Si la 1ère partie du jeu est une suite simple d’énigme pour chaque écran (voir 2 écrans), la 2ème partie permet l’exploration de la ville avec divers objectifs, ce qui complique un peu le jeu car il faut faire pas mal d’aller/retour. Régulièrement, en plus des énigmes classiques, des jeux d’arcades interviendront dans l’histoire (de façon logique et bien intégrées) cela permet de varier le jeu et apporte un peu de frais au jeu.

J’ai du mettre dans les 3 heures pour finir le jeu, mais je l’avais déjà fini sur PC il y a quelques temps (il est strictement identique à l’original), du coup j‘estime à 4-5 heures pour finir le jeu si vous ne le connaissez pas (et si vous n’abusez pas des soluces intégrées).

7297 (1).jpg 513327machinarium16.png

En conclusion, c’est un très bon jeu, et même si j’aurais aimé des nouveautés par rapport à l’original, je le conseil fortement à moins de l’avoir déjà fini sur un autre support (sauf pour les chasseurs de trophées, car il faut simplement finir le jeu pour tout avoir).

Pour vous faire une idée du jeu, une démo (en flash) est dispo sur le site du jeu : http://machinarium.net/demo/

1 comment
  1. Un bon ptit jeu ce Machinarium, et qui sollicite pas mal les neurones…

Comments are closed.