I am Alive – PSN

i-am-alive-header.jpgAprès une longue gestation auprès de plusieurs studios de développement (dont une remise à zéro), le jeu est enfin arrivé en téléchargement alors qu’il était prévu en boite à l’origine.

Le jeu nous propose de prendre en main Adam, un homme ayant survécu…

i-am-alive-header.jpgAprès une longue gestation auprès de plusieurs studios de développement (dont une remise à zéro), le jeu est enfin arrivé en téléchargement alors qu’il était prévu en boite à l’origine.

Le jeu nous propose de prendre en main Adam, un homme ayant survécu un au plus tôt à un choc qui a détruit une grande partie de la planète et tué des millions de personne. Après un périple d’un an, notre personnage arrive dans sa ville d’origine Haventon en espérant y trouver sa femme et sa fille vivante. L’aventure démarre donc à la porte de la ville qui a été sans surprise dévastée par le choc.

Le début du jeu est un tutoriel qui nous permet de comprendre une des grandes nouveautés du titre, la jauge d’endurance. En effet lors des escalades (nombreuses dans le jeu), il faudra surveiller son endurance afin de ne pas lâcher prise d’épuisement. A chaque action (déplacement, saut…) la jauge se consomme de plus en plus jusqu’au point où il faudra marteler la gâchette R1 pour simuler un effort extrême afin de ne pas lâcher prise. Mais cela nous coutera une partie de notre endurance maximale, il faudra donc réussir à se reposer pendant les phases d’escalades en se trouvant des plateformes ou en utilisant des pitons (que l’on trouve dans les niveaux) pour reprendre notre souffle et donc ne pas perdre notre endurance maximale. Il est aussi possible de manger ou boire des choses que l’on trouve, ce qui nous redonnera une partie de l’endurance, voir même augmentera l’endurance maximale. Il est a noté qu’utiliser un paquet de cigarette nous redonne de l’endurance, tiens on m’a toujours dis le contraire (A moins qu’il ne les mange !).

Cette nouveauté donne du piment aux escalades, car contrairement à Uncharted par exemple, ce ne sont pas des phases “de ballade reposante” entre 2 gunfights mais des phases où le stress est présent. Cela a surement du être ajouté afin que notre personnage ne donne pas l’impression d’être un super-héro qui peut courir et grimper pendant des heures. Mais malgré cela, ce que fais le personnage n’est pas non plus à la portée de tout le monde. On reste dans un jeu-vidéo, pas une simulation d’escalade (ça existe ?).

Nous ne serons pas le seul survivant du jeu, si certaines personnes nous ignoreront, d’autres seront prêt à nous tuer si l’on s’approche d’eux. Mais il y a aussi les agressifs compulsifs qui essaieront de nous tuer dès qu’ils nous voient. Et là, le combat est inévitable. Armé d’une machette et d’un pistolet et plus tard d’un arc, il faudra s’en débarrasser de différentes façons. Les balles étant très rare, il faudra les réserver à ceux qui sont également armé, sinon un coup de machette suffira. Il y a d’autres possibilités, pointer son arme (même sans munition) fera se rendre certain, d’autres reculeront jusqu’à tomber dans des trous (avec un peu d’aide). Ces combats ressemblent plus à des énigmes qu’a des combats classiques, et c’est assez réussi, même si il faudra de temps de temps s’y reprendre à plusieurs fois pour trouver la “solution” la plus efficace.

La dernière partie du jeu est l’exploration, il ne faudra pas hésiter à sortir du chemin principal pour trouver des objets rares et très utiles pour se soigner ou gagner de l’endurance par exemple. Malheureusement ils sont parfois trop faciles à trouver grâce à un halo lumineux présent autour de l’objet. Il faut parfois me pas hésiter à utiliser une balle (pourtant précieuse lors des combats) pour casser un cadenas afin de récupérer les objets bloqués derrière, car ils sont toujours très intéressant.

Les objets trouvés peuvent également être utilisé pour sauver ou aider des personnes (donner de la nourriture par exemple), cela donne un essai supplémentaire très utile en cas de mort, pour recommencer au checkpoint précédent et non au début du niveau. Cela n’est pas du tout obligatoire, et l’on peut garder ces objets durement trouvés.

Il faut environ 6 heures pour finir l’aventure principale, un peu plus si on veut aider/sauver les personnes que l’on peut rencontrer (20 personnes), et encore quelque heures pour finir le jeu en monde survie (moins d’objet et d’essai supplémentaire).

Pour finir, un mot sur le graphisme, le jeu n’est pas spécialement joli, mais un effet de brouillard du à la poussière omniprésente rend le jeu agréable. Cela fait qu’il n’y a que très peu de couleur à l’écran (sauf dans les décors intérieurs) rendant l’atmosphère du jeu encore plus oppressante.

1317323843_04622176-photo-i-am-alive.jpg

i-am-alive.jpg

17197-i-am-alive.jpg